Pages

jeudi 25 novembre 2010

Je remets les armes

Après les relents du dernier weekend-end, j’ai replongé dans mes différents projets, mais faut l’avouer, à petits pas de tortue. Cette semaine, j’ai filé “cheap” comme on dit. J’ai pris ça relax un ti-peu. J’ai même sauté mes 3 séances de Gym du matin. Faudrait pas que j’en prenne une habitude ! On reprend Lundi matin prochain, sans faute. Juré.

Pour l’écriture, je ne peux passer sous silence mon aventure Nanowrimo. Les premiers instants de ce marathon ont été fructifiants. J’ai pris mon horaire en main et j’ai filé à une bonne cadence. J’étais discipliné. J’écrivais sur mes heures du dîner et tous les soirs. Cela a duré , disons un gros deux semaines, avant que je relâche et finalement interrompt le processus après un peu plus de dix mille mots.

Dès le début, j’ai eu un malaise à embarquer sans avoir un semblant de plan, ni même un brouillon valable. J’avais une idée de départ qui me trottait depuis un petit bout. Cette idée s’est alors mêlée à une autre qui trainait dans mon arrière boutique et la fusion de ces deux histoires a aboutit dans un drôle de méli-mélo qui m’a mené dans un cul-de-sac. J’ai alors abdiqué, car je ne voulais pas continuer dans une cause perdue. Quoique que l’exercice m’a été profitable sous d’autres points.

Ces points:

  • Je sais que je peux écrire plus en étant discipliné
  • Explorer la création d’une atmosphère qu’on ne retrouve pas nécessairement dans une nouvelle.
  • De très bons dialogues sont ressortit. Je les aimes bien
  • J’ai crée deux personnages principales et ce sont des femmes. Une première pour moi.
  • Je fais des phrases plus courtes sous pression
  • Et écrire plus, ca donne le goût d’écrire encore plus.

Voilà, c’est mon constat. Désolé de laisser tomber mes “Buddies”, mais je vous supporte encore jusqu’à la fin. Et pour mon jet du Nanowrimo, je suis certain que je trouverai une solution à l’impasse, car il va falloir que je sorte ces deux histoires de ma tête un jour !

Je retourne donc à mes projets , qui eux, sont annexés à un plan  (Fiou !).  Et je me donne l’obligation de garder la discipline découverte dans le Nanowrimo.

Des promesses… Des promesses  ;)

11 commentaires:

ClaudeL a dit…

Tout est bon à prendre.

Pierre H.Charron a dit…

Sage parole Claude :)

Gen a dit…

À chaque année, le Nano me fait redécouvrir la même vérité que toi : à condition de se discipliner un peu, on peut écrire plus.

C'est pour ça que je pense que je vais m'y remettre à chaque année. C'est le coup de fouet qui manque! (surtout à l'époque de l'année où on file plutôt pour s'enfouir au fond d'un divan que pour bosser...)

Lucille a dit…

Moi je suis certaine que toute idée, même mêlée, peut mener à une belle histoire ! S'agit de prendre le temps et de se faire confiance. Alors, ne lâches pas Pierre, tu vas y arriver !

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS a dit…

Tu sembles être sur le bon chemin, alors, courage et tu y arriveras.

Roger

Pierre H.Charron a dit…

@Gen L'an prochain, si j'ai un minimum de plan (au moins connaitre la fin ) Je me laisserai tenter certainemenent encore.

@Lucille. Ce 10000 mots ne restera pas dans un fond de tiroir. Il renaitra prochainement. Y a du potentiel dedans.

@Roger Bienvenue dans mon Hameau. Je garde le focus.Droit Devant.

Karuna a dit…

Chaque pas ajouté sur le chemin de l'écriture est utile. D'une manière ou d'une autre, que ce soit spectaculaire ou profondément nébuleux. C'est plus tard que l'on s'en rend compte. Continue TON chemin. ;)

Benoit Bourdeau a dit…

Le nano n'était pas fait pour tout le monde!

Alexandre Babeanu a dit…

Sans y avoir jamais participé, tes commentaires confirment l'idée que je me faisait de ce challenge: faut commencer avec un plan en main... enfin, à mon humble avis. Donc il faut prévoir à l'avance et faire "ses devoirs" avant le début, il me semble.

Pierre H.Charron a dit…

@Benoit @ Alexandre Perso, Je suis un adepte du plan. Donc, pour moi un challenge comme celui-ci m'est plus difficile. Pour stimuler l'imaginaire et ouvrir des horizons, c'est un excellent exercice, par contre. En ce qui me concerne, si je récidive, je ferais mes "devoirs" avant comme tu dis Alex. Pour moi c'est comme ca, pour d'autres c'est autrement et c'est tant mieux comme ca.Et je dirais aussi, que ca dépend de ton état d'âme aussi. Bref, à chacun sa méthode. L'important, c'est d'écrire et d'y trouver un plaisir ou un accomplissement :)

Pierre H.Charron a dit…

@Karuna Le temps est parfois un grand allié , en effet