Pages

dimanche 3 octobre 2010

I WRITE LIKE – Et vous, comme qui écrivez-vous ?

Voilà bien une question que chaque auteur doit se poser dans le plus cachotier de ses songes. Les styles peuvent s’imiter, la mécanique retranscrit, les idées recréées, mais la beauté de la chose est que chaque auteur est unique et indéniablement ne peut être cloné, à notre grand bonheur.

Mais , est-ce qu’il existe des canevas d’écriture ? Est-ce que nos lectures influencent notre écriture ? Est-ce que des techniques signent notre modus operandi  d’écriture? Probablement, et dans le meilleur des mondes , cela sert à nous améliorer et collabore à déterminer notre unicité. Mais encore, Est-ce qu’il y a en nous des gênes pour le suspense  à la Coben ? l’humour sarcastique d’un Dompierre? la noirceur d’un King ou l’irrévérencieux d’un Sénécal ? Malin qui pourrait en répondre. C’est ce qu’à tenter de faire  les propriétaires du site I WRITE LIKE.

Bien,qu’aborder avec un ton léger et sans prétention, ce site propose un moteur basé sur un algorithme de filtre bayésien qui sert à décoder les routines d’écriture dont ce sert les logiciels ANTI-SPAM. Il détienne une bonne bibliothèque d’analyse d’écriture d’auteurs connus. Concept intéressant mais, qui bien-sûr, est une science inexacte et tient plus de l’expérimentation et de l’amusement. Je m’y suis donc attardé et m’y suis amusé quelque peu…pour votre bon partage.

Le site étant anglophone, j’ai donc traduit, tant bien que mal, une de mes nouvelles. Un bon mille mots. Et voilà, je peux vous confirmer (  HUM ! ) de quels gênes d’écrivains me coulent dans les veines. Roulement de tambour …

Voilà, vous avez devant vous le futur auteur des nouvelles aventures de Sherlock Holmes !!!! J’aurais un style qui s’apparenterait à celui de Sir Arthur Conan Doyle. Ca y’est ! Une étoile est née, un chef d’œuvre coulera sur mes cahiers, la gloire et la richesse !!!

On comprend bien tout le sérieux entourant ce billet. Je ne crois pas un simple instant à cet algorithme bayésien mais de jouer le jeu m’a beaucoup amusé. Alors , essayez vous ! Juste pour le plaisir.

Et je terminerai par une constatation. Il y a quelque chose qui pourrait être bien plus gratifiant que de se faire dire qu’on écrit comme quelqu’un de connu:

Se faire dire qu’un auteur écrit comme nous ;)

11 commentaires:

Frost.Blast a dit…

Mon style anglophone d'il y a 6-7 ans (alors que j'avais 19-18 ans - et oui, j'écris en anglais aussi) serait, selon ce site, comparable à celui de Dan Brown.

Je me demande s'il s'agit d'un compliment pour moi ou d'une cinglante critique pour Dan Brown.

Frost.Blast a dit…

Avec ma poésie anglophone, le site a également mentionné Lovecraft, James Joyce et Tolkien. C'était pas mal stable, à alterner entre ces trois là.

Si il y a un seule once de crédibilité dans ce site web, je vais en être le premier surpris.

Et je serais curieux de voir un équivalent francophone!

Travailleuse sociale a dit…

Ayoye, Léon Tolstoy !!!

J'avais pas idée combien Guerre et Paix m'avait marqué... :o)))

Pierre H.Charron a dit…

@Frost Tu es multi-gênes ;) Dan Brown...Tu pourrais écrire : Le Code Bastarache. Le purgatoire des Saint-Innocents LOL!

Ce serait amusant ce site en francais effectivement.

@TS On découvre des facettes cachées ;)

Gen a dit…

Houlà! Bonne idée, mais pas question que je me tape la traduction d'une nouvelle pour essayer! lol!

J'attends la version française ;)

Pierre H.Charron a dit…

@Gen D'ici qu'il sorte un pendant en Francais, tu pourrais te retrouver dans leur banque de modèle peut-être ;-D

Gen a dit…

lololololol! Tant qu'à continuer dans le délire : je pourrais me retrouver dans la banque de modèle, mais qu'on juge que je n'écris pas comme moi! :P hihihihihi

ClaudeL a dit…

Ç ressemble au générateur de titre dont Jean Barbe parlait la semaine dernière:
http://www.omerpesquer.info/untitre/index.php

On pourrait écrire les mêmes mots et on aurait toujours une réponse différente.

Pas sérieux.

Mais écrire comme... là c'est quand même une bonne question. Combien de livres, combien de temps pour développer son propre style?

Pierre H.Charron a dit…

@Gen Le pire c'est que c'est ca qui arriverais exactement!

@Claude Écrire comme, était la sous question sérieuse et difficle d'y répondre en effet....

Alexandre Babeanu a dit…

Marrant ça...

Je n'ai soumis qu'une nouvelle à ton site ("La malédiction du petit matin", celle qui est arrivée 2ième aux 1000 mots de l'Ermite cette année, et que j'avais d'abord écrite en Anglais, allez savoir pourquoi) et je tombe sur...

... Chuck Palahniuk (!) que je n'ai jamais lu (même si j'ai vu, et aimé, Fight Club). Donc oui, amusant, mais je ne sais pas à quel point c'est significatif...

Au delà de ça, on est, je pense, toujours influencé inconsciemment par nos lectures, surtout si ce sont des pavés que l'on lit. Je l'ai remarqué plusieurs fois en ce qui me concerne, notemment après avoir lu "Les Misérables" et "Les trois mousquetaires" (sans me comparer aux géants que sont Dumas et Hugo, leurs tournurent détaignaient).

D'ailleurs c'est pareil en musique, on m'a déjà dit que mon style à la batterie ressemblait au jeu de Kenwood Denard (un des meilleurs batteur Funk du monde, et que j'écoutais en bloucle, fut un temps, sur l'album live de Maceo Parker...). Ou facile avec des guitaristes qui jouent "à la" Santana ou Hendrix...

En art, à mon avis, il n'y a pas vraiment de "génération spontanée", on repose forcément toujours sur "les épaules de géants"...

Pierre H.Charron a dit…

Alexandre Palahniuk Denard ca sonne plutôt bien comme nom d'artiste ;)

Les influences des Géants sont indéniables, mais il faut toujours souhaité qu'on puisse leur succéder, c'est la recherche de l'excellence qui se veut ainsi.