Pages

lundi 6 septembre 2010

Les requins du Web

Arnaque et le Web. Quel duo d’enfer ! Je vais vous partager celle dont je fais présentement les frais. Cette arnaque fait plusieurs victimes qui se font prendre au détour.

Ici, le but n’est pas d’identifié les instigateurs mais d’informer les gens de cette pratique douteuse. Je tairais donc les entreprises en cause si ce n’est qu’ils ont pignon sur rue à Seattle. Voilà le truc: Offrir un catalogue d’images sur Internet, un immense catalogue, se laisser “piquer” ses images (dans laquelle il ne mettre aucun filigrane volontairement), faire appel à une autre compagnie tierce, qui elle, va réclamer des $$$ aux victimes qui ont fait usage des images.

Bien sûr, que le “copyright” sur les images est légitime et que l’auteur et son œuvre a droit à sa pleine reconnaissance de ses droits. Je suis d'accord avec le principe et les images comme les écrits doivent être respectés comme une propriété intellectuelle. La plupart du temps , quand je le peux, je cite mes sources quand je mets une image dans mes billets , mais ce ne fut pas toujours le cas, comme plusieurs d’entre-nous, entre-autres.

Il a 3-4 ans, j’avais déployé un site Internet pour un futur projet. Ce site n’a jamais été mis en opération mais est resté “en ligne” pendant un bon trois ans.Sur ce site , il y avais deux minuscules images que je qualifierais de non artistique.Une était un connecteur rj45 de câble réseau, celui que l’on connecte dans un routeur à la maison. Assez anodin hein…Et bien la dite compagnie m’a envoyé un document très étoffé qui donne vraiment un effet légal de poids. Un document qui stipule, qu’en vertu des blablabla ….J’ai 21 jours pour retirer les images et payer un montant en dédommagement. Un petit montant de $3000 CAN pour deux images.

Après avoir lu des dizaines d’articles à leur sujet, il est clair que, quoique à la base il y a une présomption de vérité, c’est que c’est une arnaque, une arnaque bien ficelée. Elle est fondée sur la peur. Le document en question est TRÈS persuasif. Ils font des menaces et stipulent qu’il y aura poursuite dans le cas d’un non règlement. À la fin du document, il laisse leur adresse ainsi que les numéros de compte et de succursale bancaire pour faire le chèque !!!!!!! Vraiment pernicieux! Mes recherches m’ont permis aussi de clarifier qu’une lettre de ce genre doit être IMPÉRATIVEMENT enregistrée. De plus, elle était écrite complètement en anglais. Il parait qu’il font du harcèlement au téléphone et intimide jusqu’à offrir une entente à rabais. Bizarre, quand tu es dans tes droits et tu offre des ententes à un % de la somme…Pas fort!! Bref, c’est une grosse machine  bien rôdée et qui malheureusement trouvent des victimes. Conclusion qu’il faut adopter et qui est fortement suggérée est de laisser courir, ne pas répondre, les ignorer totalement. Ils devraient lâcher prise sous peu.

Morale de l’histoire:  Prenons au sérieux les droits sur les images . Internet est un grand fouillis et il est difficile d’y repérer les contenus totalement libre de droits. Je vous suggère des sites qui offrent des images professionnelles à très petits prix comme FOTOLIA. Ou encore de prendre la méthode que j’ai expliqué sur un de mes billets de l’an passée: La recherche de photos libres de droit avec Google Images.

J’ai donc enlevé les images qui étaient sur le côté droit de mon blogue, ne me rappelant plus de leur source. L’image de l’entête m’est tout aussi inconnue. Donc, même si la refonte de mon blogue était prévue au calendrier des prochains mois, il faudra que je devance  ce projet.

Je reçois donc la leçon sur les droits d’images avec humilité et vous invite à retracer vos images et certifier leur source, si vous le pouvez. Mais il n’en reste pas moins, que ma dernière réflexion sur ses Requins du Web c’est que j’ai tout simplement le goût de leur dire:  Allez donc toutes vous faire f…..

Ah là, je vais me retenir. Je ne m’abaisserais pas à leur niveau. Tout d’un coup qu’il me réclamerait 5000$ pour diffamation publique sur le Web !!!

18 commentaires:

Gen a dit…

Moi j'ajouterais que la loi sur les copyright au Canada et au ÉU est très différente. Règle générale, au Canada on ne peut pas être poursuivis pour un montant plus grand que le profit que ces images (ou autre trucs plus ou moins volés) nous ont rapporté.

Lorsque le profit est 0$, on n'a donc pas grand chose à craindre.

Et oui, une mise en demeure, surtout dans le système américain, devrait être enregistrée.

Gen a dit…

Je précise : on peut nous condamner à payer un dommage explaire, mais 3000$ pour une première offense ce serait aberrant. Et il n'y a pas d'amende sans subpoena, procès, condamnation...

Bref, foutre la lettre aux poubelles est la meilleure option en effet.

Oh et aller les dénoncer sur le site de la GRC. Y'a une section qui s'occupe des arnaques informatiques!

Pierre H.Charron a dit…

Les frais de poursuite couterait plus chers que le montant réclamé aussi.
Merci des ces précisions. C'est vrai, tu travailles dans le domaine du juridique.

Pierre H.Charron a dit…

L'idée c'est que sur le coup on se sent coupable un ti-peu....mais c'est tellent de l'arnaque qui sent pas bon à des milles à la ronde. Et dire qu'il y en a qui envoie le chèque à la réception de ce document. Payant...Payant....

Gen a dit…

Disons que je suis pas avocate, mais que je sais une chose : dans une mise en demeure, on ne te demande jamais de payer comme ça, chat en poche. Normalement, on va te donner le montant de la poursuite et te demander de communiquer avec un avocat.

Mais là, c'est clairement une arnaque. Tu as raison : ils espèrent faire peur aux gens et les forcer à payer.

Émilie a dit…

C'est tout de même étonnant qu'on n'ose jamais donner de noms quand on dénonce... pourtant ça pourrait en aider d'autres!

(et je ne fais pas exception)

Andrée P. a dit…

Merci de ce billet très utile!

Pat a dit…

Ouais, j'imagine aisément le stress que monsieur-madame tout le monde doit ressentir en recevant une lettre du genre.

Même toi, qui a vu venir l'arnaque, tu as dû sentir une petite bouffée de chaleur en lisant ce truc.

Merci de la mise en garde!

Pierre H.Charron a dit…

@Émilie Dans ce cas-ci, de connaître la Cie n'empêcherait personne de tomber sur leur images (par recherche google par exemple.) Mon but n'est pas de partir en galère contre une machine bien huilée,mais de sensibiliser les gens aux phénomènes. Jouer au Don Quichotte, ne me dit rien ;)

Mais c'est quand même une bonne réflexion . C'est comme un réflexe. Pour dénoncer et aller au combat, il faut vraimer bien monter son dossier avant.

Pierre H.Charron a dit…

@ Andrée. De rien. Ca va de soi. :)

@Pat Ouais, sur le coup c'était pas plaisant.Et même encore. Voyons voir si ils lâcheront prise assez vite maintenant.

ClaudeL a dit…

Si je comprends bien, tu reçois une vraie lettre imprimée. Pas un courriel dont tu peux vérifier la fausseté dans un site de canular?

Merci en effet, et merci à Gen de nous avoir préciser la partie juridique.

Mais quand tu dis des images libres de droit dans Google images, est-ce à dire que les photos "payantes" ne se retrouvent pas dans Google images?

Karuna a dit…

Excellent billet, Pierre.
Il y a quelques mois, un copain a reçu une lettre-arnaque du même genre. Il a eu du plaisir à leur répondre: D'ac. Je transmets votre lettre à mon aviseur légal, la GRC!

richard tremblay a dit…

Merci Pierre de partager ton expérience. On va juste être un peu plus prudent dorénavant...

Pat a dit…

Qu'en est-il des images de livres sur nos blogues?

Gen a dit…

@Pat : Si l'éditeur te poursuit parce que tu as fait de la pub à son roman, il est mûr pour l'asile je pense!

Pat a dit…

Héhé, ouais.

Suzanne a dit…

Excellent billet. Sirop faut toujours et de plus en plus, être vigilant(e).

Gen a tout à fait raison et je cite: [...] mise en demeure, on ne te demande jamais de payer comme ça![...]
On a le droit par contre de demander le retrait des images sous peine de poursuites par contre.
Euh Pierre H. attention toutes les images offertes par google ne sont pas toutes libres de droits.

Pierre H.Charron a dit…

Oui Claude, j'ai recu la sommance par courrier postal et non un couriel.Un beau document!

Et pour Google Images, il faut aller dans les Options Avancées et sélectionnez Recherche avec critère sur Droits d'utilsiation
à savoir si l'algorythme de Google est sans faille..Ca c'est une autre histoire :)

Content que mon billet vous we

est sensibilisé...C'est comme une petite victoire sur ces rapaces...et le mot est faible ;)