Pages

vendredi 10 septembre 2010

Le Jeune et le Flic – Premier jet

C’est un jeudi, une fin d’après-midi sous un ciel variable, Ced roule sur une route de campagne dans les Laurentides, la chaussée est sèche et les courbes prononcées et nombreuses.Il est vigilant. En allant au travail,il fait un détour pour donner un “ lift” à un copain d’école. Ced,c’est un gars de même. Il aime rendre service. Dans les secondes qui vont suivre, il ne se doute pas qu’être un bon samaritain, ca ne fait pas gagner son ciel.

Dans un détour, un camion noir lui fait face dans sa voie. Une collision est imminente. Dans sa jeune expérience de gars de 18 ans, il garde son sang froid et braque sa voiture sur la droite pour éviter le choc frontal. La voiture va percuter de plein fouet un arbre. Le choc est violent. Les coussins gonflables leur pètent à la figure. Le bruit est infernal. Sous la fumée qui s’échappe du capot, Ced sort ébranlé et s’empresse de connaître l’état de son passager qui sort de l’autre côté en rampant par terre. Du coin de l’œil, il voit le conducteur du camion noir qui regarde par dessus son épaule dans sa direction. Voyant les deux jeunes en mouvement, il décolle en trombe et disparait dans un crissement de pneus.

Ced aide son ami à se relever. Il est assommé. Il a des lésions au visage. Il se retourne et regarde son véhicule qui boucane comme une cheminée. C’est une perte totale. C’était une vielle minoune qui valait pas chère la tonne, mais c’est ça la réalité des jeunes aujourd’hui. Tu as pas les moyens de payer les assurances d’une auto qui en vaut le coup, alors tu roules avec ce que tu peux. C’était une voiture en ordre, pas très joli à regarder mais elle faisait la “job” comme on dit.

Il n’y avait pas eu de collision avec autrui  donc pas de réclamation à faire. Il devra se procurer un nouveau véhicule. Sous le stress, il ne réussit pas à rejoindre ses parents, il appelle donc la police. En arrivant sur les lieux , elle fait immédiatement appel à une ambulance pour l’autre passager qui a eu des lésions. Pendant ce temps, elle écoute la version de l’incident. Ced décrit la scène avec exactitude et prévient qu’il y a un conducteur en fuite. Le jeune policier, avec encore la couche au fesse, cogite un peu et se dit en lui-même: Il n’y a pas si longtemps, c’était moi le p’tit con qui se baladait en voiture et qui déconnait sur la route, ca fait que son histoire de fuyard, c’est de la bouse de marde à la livre. Ca faque je vais le faire chier ce p’tit morveux, y croira pas ça. Le fendant à casquette déclara qu’il ne croyait pas à son histoire et lui fit la morale du haut de ses vingt quelques pouces d’années et ne prit pas sa radio pour avertir ses coéquipiers qu’il y avait un fuyard en ville.

Le flic sortit son crayon et regarda la voiture qui fumait encore, l’ambulance qui partait avec un jeune blessé et Ced qui se balançait sur le bord de la route vivant le plus grand choc de sa vie et se comptant chanceux d’être peut-être encore en vie. Du haut de sa carrure de gorille, orné par son badge qui le fait grandir de six pouces de plus, il dit solennellement: Hé ben le jeune, toute une expérience! Content que tu sois , toi et ton ami, qu’en un seul morceau. Je sais ben que tu stresses à mort pis que tu te dis que t’as pas une ostit de cenne pour remplacer ton char pis que c’est pas ta faute ce qui arrive mais moi je suis une jeune police pis ca me tente de te faire chier un ti-peu ……. et il regarde Ced en jouissant au plus profond de son âme et lui dit sans cligner des yeux.

- Tiens , mon jeune morveux, je te donne un ticket parce que ton pneu est usé en avant de ton char pis c’est pour ça que tu mérites tout ce qui t’arrive! Pis compte toi bien chanceux, parce que je pourrais t’en coller un pour chacun de tes pneus.

Ced, frustré mais toujours en bon gars qu’il est répond:

- J’dirai pas un ostit de mot, parce que la Police a toujours raison

Et il appela ses parents pendant que le flic repartit pour sa pause beigne-café de l’après midi.

FIN

Et puis qu’est ce que vous dite du premier chapitre de mon nouveau roman ? Ca part bien une histoire à succès: Des jeunes, un accident de char, des blessés, des fuites et des flics verreux..C’est Winner au boutte ! Je pense que je vais faire une série sur trois tomes!

Ouais, vous l’avez probablement deviné, c’est pas pantoute une histoire, c’est un fait vécu. Hier soir , mon fiston. Et c’est romancé à peine. C’est certain que le méchant dans l’histoire c’est le gars du camion noir qui s’est poussé sans savoir si personne avait besoin de secours médical, mais dans un autre sens, le plus crotté des deux, c’est le flic. Lui, il était en fonction et a laissé filer un contrevenant d’acte criminel pour faire chier un jeune en panique.  Ce gars là est un INCOMPÉTENT et un BAVEUX. Il ne devrait pas exercer le job qu’il fait. Mais la police, c’est la police, il faudra fermer notre gueule et laisser ces jeunes imbus de pouvoir faire les fanfarons dans nos villes. Désolant et scandaleux.

Et dire qu’il y a peut-être un chauffard ou un saoûlon qui circule sur les routes des Laurentides et qui va tuer un de vos enfants. Merci Monsieur la Police. Vous êtes un modèle pour notre société!

Ced et son ami vont bien. Des égratignures pour l’un et une légère commotion pour Ced , en plus de magasiner une autre voiture et d’économiser pour sa contravention qu’il devrait recevoir par la poste. Ca forme la jeunesse les épreuves qu’y disent…

Et peut-être que le flic va se rendre sur les lieux d’un accident dans les semaines qui suivent pour dégager une jeune famille écrabouillée dans une voiture qui a été démoli par un ivrogne qui conduisait un camion noir et qu’il ne fera même pas le lien. Mais c’est pas grave, il a un bel uniforme et pourra prendre sa retraite à 50 ans.

17 commentaires:

Gen a dit…

Ouch! Tous mes voeux de bonne chance à ton fils pour se remettre de cette histoire. C'est triste quand on respecte les autorités de les voir abuser de leur pouvoir.

Less a dit…

Je suis aussi outré que toi. Et ça m'écoeure en TABAR..K des histoires comme celle-là, trop nombreuses, malheureusement. Écris ton roman et ramasse-les ! Défoule-toi. J'te promets de l'acheter ton livre.

Pierre H.Charron a dit…

@Gen La majorité sont OK. Mais comme dans toutes sphères de la société, ca prend des trous-du-cul dans le troupeau

@Less Tiens tu dis les mêmes gros mots que moi ;) Ouais, je pourrais vraiment l'écrire pis finir à la fin dans une scène de supplice par l'écartèlement dans un parking d'un Tim Hortons !

Less a dit…

Et pourquoi pas ? Une croustade (cerveau de) allongée, c’est peut-être ça le truc.
Bonne frustration.

Anonymous a dit…

Dommage pour ton fils et son copain. Mais tu sais qu'il peut porter une plainte en déontologie policière. Sur ton billet d'infraction il y est inscrit son numéro de matricule. Le charmant petit agent aura quelques petites explications à donner. Tu peux même contester ta contravention. Ils étaient deux dans la voiture. Ce foutu flic a quand même bâclé son travail. Il mérite une bonne leçon de vie. Avec son matricule tu vas sur le site de la SQ et tu portes plainte contre lui. Qui sait...

Élise la blonde du castor

Anonymous a dit…

Dommage pour ton fils et son copain. Mais tu sais qu'il peut porter une plainte en déontologie policière. Sur ton billet d'infraction il y est inscrit son numéro de matricule. Le charmant petit agent aura quelques petites explications à donner. Tu peux même contester ta contravention. Ils étaient deux dans la voiture. Ce foutu flic a quand même bâclé son travail. Il mérite une bonne leçon de vie. Avec son matricule tu vas sur le site de la SQ et tu portes plainte contre lui. Qui sait...

Élise la blonde du castor

Anonymous a dit…

Dommage pour ton fils et son copain. Mais tu sais qu'il peut porter une plainte en déontologie policière. Sur ton billet d'infraction il y est inscrit son numéro de matricule. Le charmant petit agent aura quelques petites explications à donner. Tu peux même contester ta contravention. Ils étaient deux dans la voiture. Ce foutu flic a quand même bâclé son travail. Il mérite une bonne leçon de vie. Avec son matricule tu vas sur le site de la SQ et tu portes plainte contre lui. Qui sait...

Élise la blonde du castor

Pierre H.Charron a dit…

Bonjour Elise. Merci de ses renseignements. la contravention devrait rentrer par la poste (à mouns qu'il laise tomber..)Et certainement que je vais le contester. Les pneus étaient quand même usé, mais n'était pas la cause de cet accident..
Et la plainte, j'y pense aussi.

Content de ton passage par ici :) À la prochaine

Isa Lauzon a dit…

Pouah! C'est à vous dégouter de la Justice! Pas juste pour ton fils, vraiment pas juste. J'espère que tu ne laisseras pas ça de même - faut se battre, même si c'est contre la police...

Michel Gingras a dit…

Comme on dit: il n'y as pas de justice en ce bas monde. Il y a des pourris dans toutes les sphères de la société, mais on dirait que les pires n'occuppent pas le bon métier. Je souhaite que ton fils et son copain se rétablissent rapidement.Et pour la plainte, j'espère qu'il gagnera sa cause.

Pierre H.Charron a dit…

@Isa et Michel. L'important c'est que les gars vont bien. Là, je magazine des voitures depuis ce matin et c'est pas fini :(....Et à la réception de ce ticket,on étudiera la stratégie à prendre

Karuna a dit…

J'ai raconté l'histoire ce soir, au souper de famille. Je crois bien que mon neveu a rencontré, dernièrement, le même flic!!
Désolant...

Pierre H.Charron a dit…

@Karuna Tiens, ils les ont clonés !! ;)

La Silencieuse a dit…

Ouff.. je trouve abhérant (mais pas surprenant) l'attitude et du mec dans le camion noir et du policier totalement dégouttante.

J'espère que ton fils s'en sortira bien...

Sincères pensées..
xXx

Pierre H.Charron a dit…

@ Silencieuse Merci, Ced et son copain vont bien.

Suzanne a dit…

Inouï. Y'a des coups de pied au c... qui se perdent dont ceux que mériteraient ce jeune et imbu policier. Grrrrrr.
Quand au fuyard, espérons qu'il n'aura pas fait d'autres victimes.

Pierre H.Charron a dit…

@Suzanne des coups de pied au c.. avec des caps d'acier !!!!