Pages

jeudi 17 juin 2010

Défi 30-30 : Cinquante pourcent plus un

Le site défi 30-30 consiste à publier à chaque jour du mois de Juin un résumé d’un roman fictif. Un quatrième de couverture pour vendre votre futur roman. Un exercice littéraire de premier plan et amusant par surcroit. N’ayant pas la possibilité d’y participer assidûment chaque jour, je me suis promis de jouer le jeu … au moins une fois. Le voici donc :

Cinquante pourcent plus un 

20 mai 2020, c’est jour de référendum au Québec, comme il y a quarante ans. Les sondages donnent encore l’une ou l’autre option par moins de un pourcent d’avance. À l’ouverture des pôles, la fébrilité commence à s’installer. Le Québec s’apprête à vivre une des journées les plus mémorables de son histoire. À l’heure des choix, chaque citoyen ne se doute pas que le poids de son vote changera à jamais l’histoire de son peuple. Car il n’y a pas que le sort du pays qui est en jeu, mais le sens même de la démocratie dans laquelle nous établissons nos fondations.

Huit heures sonnent. Deux cadavres sont retrouvés pendus à un feu de circulation au centre-ville de Montréal. Deux directeurs d’entreprise du fleuron québécois sont identifiés. Un allié de chaque camp du Oui et du Non. Un message est laissé sur les lieux du crime. À chaque heure, jusqu’à la fermeture des pôles, quatre supporteurs, deux de chaque camp, seront exécutés et les noms des quatre prochaines victimes sont annoncés. Une course folle s’enchaîne  alors et le Québec se réveille sur la plus démoniaque course contre la montre jamais vécue à ce jour. La tension est palpable et partout dans le monde les yeux sont rivés vers le Québec.

Douze heures, 50 victimes. Et lorsque Bernard Derome entonnera son légendaire: Si la tendance se poursuit , l’exécution finale s’enclenchera et c’est à ce moment seulement que le Québec connaîtra le sort de sa destinée qu’il tient entre ses mains. Le scrutin décidera de l’option , mais la cinquante et unième offrande , elle , confirmera ce choix.

Cinquante plus un, c’est la démocratie. Tout dépend de ce qui est compté.

20 mai 2020.  L’histoire s’écriera.

Pierre  H. Charron signe son premier roman et il défie tous les standards établis. Une machination politique au delà de toute imagination. Un suspense  à couper le souffle où toutes vos convictions tomberont au combat. Un regard sur la société d’aujourd’hui qui vous fera douter de vos propres vérités. Au terme de ce roman, il ne nous reste qu’une réflexion en bouche :

Et si notre vote comptait pour le vrai, ce serait peut-être la seule façon de s’en sortir.

“ Diabolique et d’une lucidité à s’en confesser”

- Magazine Voir

“On m’a dit que j’écrivais des histoires tordues. Vous n’avez encore rien vu ! “

-Patrick Senécal

3 commentaires:

Karuna a dit…

Diabolique!
J'ai hâte que tu sortes un vrai roman. :P

richard tremblay a dit…

Those damn Separatists are at it again. Don't miss this awesome blockbuster !

The Gazette

Pierre H.Charron a dit…

@Karuna Je l'espere autant que toi ;) Mais ce ne serais pas celui-ci..Je ne connais pas assez les méandres et les rouages de la politique pour rendre crédible une telle histoire.Mais c'est amusant d'en dresser une esquisse :)

@Richard MDR ... Oh Sorry... LOL