Pages

jeudi 20 mai 2010

Sa propre mort – André Marois

RA052_C1C4_BAT_FIN Une jeune femme, une fuite,seule en Europe. Elle se terre pour oublier,pour se réinventer une vie dans laquelle elle ne trouve plus sa place. Un jour, son frère surgit.Une visite qui changera tout, qui réveillera de vieux démons pas si lointain. Un ordinateur, un compte Facebook , des visages, des noms, et tout se bouscule dans la tête de Clara.Les douleurs embaumées commence à laisser planer une odeur malsaine et destructive. Clara,alors,revient.

Elle a pris du poids, ses cheveux sont rasés, ses traits ont changés. Sous ses dehors métamorphosés, elle cache aussi sa nouvelle personnalité.Une jeune femme meurtrie, déstabilisée qui a le goût de vengeance dans la bouche. Elle traquera des hommes sans nom pour le lecteur: A, B,C et son plan est bien ficelé. Elle prévoira tout, sans laisser dépasser une ficelle, mais les vendettas laissent souvent des plaies ouvertes et les remèdes ne soignent pas les sanctuaires de l’âme. Un parcours qui s’envenime, qui assouvit les rancunes et qui accepte la violence comme un baume apaisant.

Pour parler de bémols, je pourrais dénoncer un flot de détails de confections d’arme digne d’un manuel scolaire ou d’une liaison avec un policier qui fait peut-être de trop ou d’un épilogue qu’un professionnel juridique balaierait probablement du revers de la main. Cependant,le personnage de Clara,représentée fidèlement sur la page couverture et qui reflète vraiment l’image que je me faisais d’elle,relègue ces commentaires à des peccadilles de sous ordre.

Sa propre mort: Une écriture simple, efficace et incisive et une cadence qui monte subtilement jusqu’à la conclusion finale qui vous surprend sans crier gare et qui signe tout l’essentiel de l’histoire de Clara , une femme comme vous en croisez chaque jour dans la rue.

Sa propre mort,André Marois, édition La courte échelle, 2010,286p.

6 commentaires:

richard tremblay a dit…

Au bien que tout le monde en dit, je vais me laisser tenter, là, je vais céder.

Suzanne a dit…

Dans mes lectures futures.

François Bélisle a dit…

Sur ma liste du SLAT, c'est sûr.

Pierre H.Charron a dit…

Je viens de découvrir Marois et j'aime ca !

Pierre-Luc Lafrance a dit…

Je l'ai lu dernièerement et j'ai beaucoup aimé. Un rythme fluide, un beau crescendo. Mon seul bémol, c'est l'utilisation de lettre pour parler de certains personnages issus du passé (je comprends le principe pour le personnage principal et je trouve l'idée intéressante, mais je tiquais en découvrant que même quand d'autres personnes en parlaient, on restait avec les lettres). Mais je crois que ça m'a plus dérangé comme auteur que comme lecteur. Pour le reste, je le conseille vivement.

Pierre H.Charron a dit…

@Pierre-Luc

C'est vrai, tu me fais remarquer que les autres personnages appelalient d'autres par A,B ou C et que ca sonnait moins bien qu'avec Clara.Intéressant comme point de vue.

Cela dit,le concept de choisir des lettres pour appeler certains personnages est un choix bien pensé et qui sert très bien l'histoire.