Pages

mardi 19 janvier 2010

Une grande victoire et le secret de la Caramilk

Et voilà, c’est fait, j’ai posé le geste ultime. J’ai soumis mon premier roman à un éditeur.

C’est comme un achèvement en soi. J’en retire une satisfaction complète et un sentiment d’accomplissement profond. Que le projet présent ne voit pas le jour chez cet éditeur me décevrais, mais de savoir qu’il sera lu et aura sa chance est une victoire en soi pour moi.

Le dernier été et l’automne qui a suivi m’a vu tombé dans le syndrome de la page blanche totale. Habitué à des textes courts dans mes ateliers et à quelques nouvelles de moins de 3000 mots avec peu de dialogue, je me suis retrouvé complètement dépourvu. Tout a débloqué quand j’ai décidé de m’assoir et d’écrire mon plan sans m’arrêter. La semaine la plus déterminante du projet. Mon roman a prit vie à ce moment. Restait maintenant de construire le momentum avec la verve de ma plume. C’est fou comme le plan a balisé la structure et les mots se sont mis à défiler les uns aux côté des autres comme par magie. Ce fut des heures de pur délice.

L’étape de la réécriture m’a permis de peaufiner mon style et de mettre ma signature à l’intrigue. C’était comme de mettre CHARRON en filigrane dans chacune des pages. Une étape que j’ai adoré.

Ce court roman est un étape importante dans mon cheminement et j’en retire une exaltation totale. La balle n’est plus dans mon camp. Je n’y peux plus rien. Me voilà à l’étape de l’attente et le pendule à enclencher ses tic-tacs en arrière-plan.

Pour passer aux travers de ce supplice , quoi de mieux qu’une autre idée de synopsis. J’ai mon document d’ouvert et c’est écrit en haut en caractère gras: PLAN

Pour moi,c’est comme le secret de la Caramilk.

21 commentaires:

Venise a dit…

Excellente cette idée de réécrire : PLAN. Sinon, l'attente devient le purgatoire (sans savoir si le ciel ou l'enfer sera choisi).

Tu as tout mis, c'est ce qui compte.

Et j'aime entendre les expériences d'écriture des autres, ce qui a fait débouler pour toi : le plan.

Elisabeth a dit…

J'ai une admiration sans borne pour les gens capables de travailler avec un plan. Pour ma part, je n'en fais jamais avant de commencer. J'haïs tellement le concept que j'en fais des cauchemars...

Félicitations pour ta soumission et te souhaite une première publication bientôt!

Frédéric Raymond a dit…

Félicitations pour cette étape importante. J'espère qu'on pourra te lire bientôt!

Âme Tourmentée a dit…

Félicitations! Toute une belle et grande étape de franchie!

Au plaisir de te lire!

-xxx-

François Bélisle a dit…

Bravo Pierre!
Tu as toutes mon admiration!

Luc Dagenais a dit…

Félicitations! Et "Merde" pour la suite.
80)

richard tremblay a dit…

Je mets le champagne au frigo dès maintenant. Bravo et félicitations !

Pierre H.Charron a dit…

Ce court roman jeunesse fut un plaisir à écrire. Maintenant je suis dans la file comme bien d'autres le sont. Comme je l'ai dit je suis satisfait de cet étape et on espère pour le mieux.

Maintenant il me tarde de mettre l'épaule à la roue pour mon prochain projet. Il faut garder la cadence, j'ai le beat qui me tient bien comme il faut ;)alors...

Je vous tiendrai au courant si il y a du développement dans le futur.

Je retourne donc à mon plan ...heu.. ma Caramilk ;)

S@hée a dit…

HÉHÉHÉ... BRAVO!!!

Gen a dit…

Bravo Pierre! En finir un, c'est déjà tout un accomplissement :)

Pour ce qui est du plan, je fais partie des gens qui ne sauraient pas travailler sans, alors ton émerveillement devant cet outil ne m'étonne pas ;)

C'est vrai que ça aide énormément à vaincre la page blanche. :)

Keven a dit…

Félicitations Pierre! Un merveilleux accomplissement! Faudrait aussi que je me convaincre d'utiliser sérieusement et convenablement un plan: c'est la base. En tout cas, maintenant il te reste la plus dure étape à franchir qui est: attendre une réponse

tangomango a dit…

N'oublies de m'envoyer une invitation lors du lancement!

Karuna a dit…

Je partage ta joie à 100%!C'est vrai qu'on atteint une grande satisfaction quand on réalise qu'on a créé une oeuvre complète, entièrement sortie de notre imagination, avec, comme tu dis, notre empreinte personnelle en filigrane.
Je souhaite beaucoup de succès à toi et à cet ouvrage qui vient de débuter son périble vers ses lecteurs.

Alexandre Babeanu a dit…

Super! Curiosité: combien de temps t-a-t'il fallu pour l'écrire? et combien de mots, si ce n'est pas indiscret?

Congratules en tout cas !!

Suzanne a dit…

Hey, hey bravo.

Pierre H.Charron a dit…

Un plan, c'est comme la Master Card: Ne partez pas sans lui !!

Merci et que l'aventure continue. J'ai des idées qui bouillonnent plein la tête .

S@hée a dit…

Euh... il y a des personnes qui vivent très bien sans crédit... et des écrivains qui écrivent sans plan.

:-D

Isa Lauzon a dit…

Houhou! Super! Petit cachotier, je ne savais pas que tu étais rendu si loin dans ton projet! Je te souhaite la meilleure des chances dans ce projet, comme dans ce prochain que tu entames déjà!

Anonyme a dit…

Michel Gingras dit:

Félicitation! Je te souhaite toutes les chances! La première et plus importante étape est passée. Il te reste la pire: L'attente de réponse!! ça c'est long. Que ce soit pour une nouvelle ou un roman. Grrrr!

Et pour le plan, je partage ce qu'à dit Élisabeth. Je ne suis pas capable de travailler avec un plan, alors là, chapeau!

daisylewis a dit…

C’est d’abord le nom de ton blog qui m’a attirée dans tes contrées. « Le hameau des écrits », cela donne vraiment envie de se perdre sur tes chemins. Ce que je fais avec plaisir.
J’ai retrouvé dans tes pages des émotions que je connais bien comme l’exaltation de l’écriture et aussi cette période d’espoir et de crainte en attendant LA lettre ! Je te souhaite beaucoup de réussite pour tous tes écrits et de trouver rapidement un éditeur.
Merci et bravo pour l’info sur Allmynotes. Cela pourrait mettre bien utile.
Au plaisir de te lire
Daisy Lewis

Pierre H.Charron a dit…

Bienvenue dans mon hameau Daisy Lewis. Je suis content que mon titre de blogue t'es attiré. Ca fait quelques commentaires que j'ai de la sorte.

En espérant te revoir dans les méandres de mes territoires :)

à bientôt !