Pages

jeudi 31 décembre 2009

Duel dans les territoires

Quelque part au delà des vastes pâturages se dressent d’innombrables collines aux confins des territoires. Un homme est traqué par son poursuivant, pistolet au poignet. Il n’y aura qu’un seul survivant.

- Tu perds rien pour attendre,je finirai par t’étriper.

- Causes toujours blanc-bec !

La course entre les versants bat son plein et le traqueur gagne du terrain.

- Tu as fait ton temps vieux ringard, c’est moi bientôt qui sera le nouveau Pistolero de la vallée.

- Il te faudra manger des croutes pour chausser mes bottes,cowboy ! Cours toujours!

- Tes jours sont comptés,l’ami.

La poursuite s’étala sur plusieurs lunes jusqu’à la nuit où l’assaillant se retrouva debout face à son tribut allongé au sol, sans défense.

- La fatalité, mon vieux. J’ai rien contre toi, mais tu dois disparaitre. Mon règne commence.

- Je ne crèverais pas en mollusque. Laisse moi me relever au moins.

- Vas-y et grouille toi, l’heure avance.

La victime se leva et regarda son meurtrier avec honneur et le salua en opinant du chef. Dans un passé non lointain, il se rappelait d’avoir tenu le rôle de son vis-à vis.

- Vas-y ! Fais ca promptement et tâche d’être un meilleur Pistolero que moi. Les habitants de la vallée le méritent tant.

Et dans un geste emplit de respect, l’aspirant sortit son arme de l’étui et visa le front de son ennemi.

- Désolé,vieux frère.

Et le coup retentit à mille lieux à la ronde dans les territoires.

La lune rayonnait dans son apogée et une nouvelle ère se dessinait à l’horizon. 2010 rengaina son pistolet encore fumant et laissa le cadavre de 2009 aux vautours qui commençait déjà à survoler la scène du crime. Ça se passait toujours ainsi.

- Le roi est mort. Vive le roi ! entonna 2010 avec un cri de victoire entre les dents.

Quelque part,outre les frontières des territoires, un gamin jaugeait une bouteille de Jack Daniel vide planté sur un poteau de bois à dix mètres devant lui. Il avait son pistolet qui visait droit devant. Le coup partit. Huit fois sur dix, il l’a faisait éclaté en morceaux.Comme maintenant.

- J’aurai ta peau 2010 !

Et Kid 2011 se positionna pour viser la prochaine bouteille, le feu sacré du destin dans les yeux.

Bonne et heureuse année à tous et que 2010 voit vos résolutions et projets prendre forme avant que quelques mercenaires ne viennent lui faire mordre la poussière ;)

9 commentaires:

ClaudeL a dit…

Tu as une façon très originale de nous adressertes voeux.
Bonne année Kid 2010!

richard tremblay a dit…

Pierre, tu as la poudre romanesque dans le regard et le cerveau en feu. Charmante histoire et très tight d'un point de vue littéraire.

Bonne année à toi et à Mme Chula ! Un souhait : plus de publications pour toi en 2010 !

Pierre H.Charron a dit…

@Claude et Richard. Merci pour l'appréciation du texte et de vos voeux. Et Chantal vous renvoient les mêmes voeux.

Et,oui Richard, je souhaite ardemment que 2010 en soit une pour plus de publications :)

... et peut-être une sur ton blogue pour un mille mots ;)

Travailleuse sociale a dit…

Super comme histoire.

À toi aussi, une bonne et heureuse année 2010.

Suzanne a dit…

Sacrée imagination et belle originalité. Heueurese année 2010 Pierre H.

Pierre H.Charron a dit…

@TS et Suzanne. Merci et je vous retourne ces bons voeux :)

tangomango a dit…

Quelle imagination! Tu réussis toujours à me faire sourire à la lecture de tes textes.
Bonne Année 2010 et beaucoup d'autres textes truculents comme je les aime.

Isabelle a dit…

Mais quelle imagination. J'adore ton histoire. Bonne année à toi aussi.

Pierre H.Charron a dit…

@Marie-C et Isabelel Merci et À vous aussi un superbe année 2010