Pages

vendredi 30 octobre 2009

Caninement vôtre

Cher Sir Vlad Tepes,

En cette veille d’Halloween, il m’est apparu de circonstance de vous enchérir de mes gratitudes et véhémences. De prime à bord, il m’importe de vous spécifier que je n’emboîte pas le pas aux actes de barbaries qu’on vous impute et qui ont sévi durant votre règne en Transylvanie au XV siècle.

L’histoire stipule que vous tiriez vanité de votre réputation de tyran sanguinaire. Sachez alors qu’un certain Bram Stoker, au terme d’une envolée littéraire, a porté le couperet à votre existence et vous a immortalisé sous l’allégorie de Dracula.

En nos temps, l’illustre vampire que vous êtes devenu a nourrit les cauchemars de plusieurs générations. Vous êtes consacré, à juste titre, comme le Maitre de la terreur et vos émules, tels les Nosferatu , Jason et Freddy de ce monde, n’ont plus qu’ à se tenir à carreau et s’incliner devant votre suprématie.

Que vous prodiguiez l’effroi en transperçant le cou de vos victimes ou que vous déclenchiez une horde de rires quand Scooby-Doo prend la poudre d’escampette, il demeure que bientôt, au tintement de la clochette, il y aura à ma porte, nombre de vos disciples qui réclameront leur dû, et je me tarderai, faute de posséder des balles d’argent, de payer rubis sur l’ongle à ces petits marchands de frayeur !

Bref, il me laisse pantois de savoir que vous eussiez terminé vos jours décapité mais, paradoxalement, je vous remercie d’avoir payé au passeur en nous léguant l’ineffable Compte Dracula, Prince des Ténèbres.

Joyeux Halloween !

6 commentaires:

Pat a dit…

Merci pour ces bons mots.

Vlad

Pierre H.Charron a dit…

Ha ! Ha! Les morts ressucitent ce soir !
Bienvenue Mr.Le Compte.

Anonymous a dit…

Mon cher monsieur,

Merci pour votre délicieuse missive.

Cependant, vous croyez vraiment aux élucubrations de ce vieil irlandais dément de Stoker?

Je crois que je vais devoir vous payer une petite visite pour vous prouver que ma tête, et mes canines, tiennent toujours à mes épaules.

Vlad Tepes dit Dracul

Pierre H.Charron a dit…

Cher Anonyme

À en tenir à vos propos, il est de mise donc de manger de l'ail au souper au cas où vous seriez disposé à faire un aller-retour de Translvanie à de par chez-nous !

Enchanter de vous rencontrer dans mon Hameau et bon festin por cette nuit d'Halloween.

Faite attention au lever du soleil, on recule l'heure cette nuit au Québec, ce pourrait être fumant pour vous ;)

Isa Lauzon a dit…

Super texte, Pierre! Un pastiche d'atelier, si je ne m'abuse?

Pierre H.Charron a dit…

@ Isa Non pas un pastiche, mais une expérimentation de la lettre À un personnage de plus de 100a ns était le thème et l'inspiration fut facile un soir d'octobre !!!