Pages

vendredi 10 juillet 2009

Le froid modifie la trajectoire des poissons - Pierre Szalowski

Le premier roman de Pierre Szalowski et tout un. Il est le grand gagnant du prix de la relève littéraire 2009 d’Archambault, un honneur qui lui revient haut la main, de par la qualité de son roman et par le nombre de ses ventes. Son roman est devenu un des grands Best-Sellers de l’année et sa popularité ne cesse de grandir.

L’histoire d’un garçonnet, dont l’identité est tût, à qui la vie sourit et lui retourne une existence douillette dans le confort d’une famille où le bonheur semble avoir pris demeure. Mais voilà qu’un beau matin de Janvier 1998, il doit assister à un post-réveillon de famille. Le ciel s’abattra sur ses jeunes épaules de gamin et viendra assombrir ses jours heureux. Ses parents se séparent et Papa doit déserter le nid familial.

Le même soir, enfermé dans sa chambre, refoulant toutes les larmes de son corps, il regarde le ciel et lui demande de faire quelque chose pour l’aider. Le ciel tiendra sa promesse. Le lendemain, le Québec connaît la première journée d’une des pires catastrophes qu’il a dû faire face dans son histoire. La tempête de verglas crache son venin sur nos terres et le gamin croit fermement qu’il en est l’instigateur.

Pierre Szalowski nous entraîne dans un récit léger mais empli de vérité et de simplicité. Il nous montrera aussi les tourments d’un pré-ado donc les répliques remplis de sarcasmes ont le poids de faire la morale à tout adulte-parent se sentant honoré de ce titre. Un point de vue étonnant et à contre-courant dans les valeurs de l’hiérarchisation de la famille. J’ai aimé cette vision narrative.

Mêlé à cet évènement, une prostituée qui tombe amoureux de son voisin, un père esseulé et enragé qui végète, un couple d’homosexuels qui vit dans l’anonymat et un immigré qui travaille sur sa thèse de doctorat, soit d’étudier sa nouvelle théorie de la trajectoire de ses poissons. Tous inconnus d’un à l’autre, ils viendront faire bande commune dans cette crise météorologique et voir leur destin changé à jamais.

La tempête de verglas de 1998, un maléfice déclenché par le jeune garçon, comme une magie éphémère, saura changer la trajectoire que prendra chacun des habitants de la ruelle et ce dans un scénario touchant et amusant. Et à savoir si le froid a modifié la trajectoire des poissons… vous avez 289 pages à lire pour en savoir les tenants et les aboutissants.

Le froid modifie la trajectoire des poissons, Pierre Szalowski, Éditions Hurtubise HMH, Montréal, 2007, 289 pages

4 commentaires:

richard tremblay a dit…

Celui-là était sur ma liste des « peut-être » depuis un certain temps. Là, je l'upgrade dans ma liste des « oui, absolument ».

Pierre H.Charron a dit…

C'est agréable , amusant et touchant. Une fin trop "magique" mais bon, la tempête de verglas donnait aussi cet effet là, nonobstant les iiritants et malheurs qu'elle pouvait provoquer.
Et j'ai adoré le sacrcasme que la plume de Szalowski à donner au jeune ado. Peut-être parce que je n'ai pas eu à subire la séparation de mes parents, mais je trouve sa rage justifié et intelligente dans son raisonnement. Et l'ideéée que le jeune croit qu'il a vraiment déclencher cette tempête... une idée de génie.

Venise a dit…

Pour un roman, c'est comme pour n'importe quoi, il y a le avant, le pendant et le après. Je le souligne ici, car mon "après" est un doux et durable souvenir, intensité que l'on ne peut pas toujours jauger, pendant le "pendant" !

Pierre H.Charron a dit…

Bienvenue dans mon hameau Venise.
Et plus le souvenir persiste et plus l'auteur aura gagnait son pari. C'est la récompense qu'il ne peut, hélas,jauger.