Pages

jeudi 25 juin 2009

Windows Live Writer. Un éditeur de blogue

Pour écrire un billet pour mon blogue, je peux utiliser l’interface de Blogger qui, somme toute, n’offre aucun support à la rédaction si ce n’est que quelques options de base. Alors j’opte pour utiliser le logiciel Word qui lui en revanche offre une panoplies d’options et surtout celui de la correction orthographique et grammaticale, ce que Blogger n’offre pas. Mais voilà, quand notre texte est terminé avec toute sa mise forme, alinéa,italique, puces et tout et tout, je copie le contenu et vais le coller dans l’interface Blogger er Paf toute la mise en forme est disparue. Enrageant, vous dites..

J’ai maintenant l’outil idéal, quoique qu’une option existe dans Word 2007, je préfère celle ci: Windows Live Writer, un éditeur de blogue de Microsoft. On configure sa connexion au blogue ,à tout vos blogues, et voilà vous éditez, formatez, corriger et insérez images et videos et cliquez sur Publier . Tadadam ! Vous êtes en ligne.

Je vous invite à en faire l’essai et de plus c’est gratuit. Moi maintenant, c’est ne Partez pas sans elle.

http://www.windowslive.fr/writer/

10 commentaires:

ClaudeL a dit…

Oui, j'ai vu. 172 MO pour rentrer Windows live. j'ai osé cliquer sur Windows Mail et je crois bien qu'il a voulu prendre-copier ou déplacer mes courriels de OUtlook, je ne le saurai jamais, j'ai redémarrer mon ordi avant qu'il ait terminé et c'est là que j'ai vu deux mois de courriels envolés où???

Pour ce qui est de windows writer, ça me tentait, mais je pense que le texte reste dans internet, pas certaine. J'aime bien garder mes textes dans mon ordi.

D'ailleurs sur mon blogue je parlera d'une façon que j'ai trouvé de sauvegarder son blogue de Blogger.

Pierre H.Charron a dit…

Effectivement, on ne peot exporter le texte vers un document Word par exemple, àmoins de faire copier-coller, mais il entegistre tous les billets à même son interface, on peut consulter ces billets antérieus en mode déconnecté. J'avoue que ce n'est pas la méthode de sauvegarde idéale. J'ai bien hâte de voir ton outil pour sauver son contenu Blogger .

ClaudeL a dit…

J'ai vu Windows livre writer. Bon avantage: écrire hors connection, mais pas question que je mette encore une autre barre d'outils dans mon fureteur. Pas moyen de créer un raccourci sur son bureau, dommage. Et ça garde les brouillons mais pas dans le répertoire qu'on veut.

Bref pas certaine. Encore une autre affaire à retenir. Mes neurones n'ont plus de tiroirs!!!

La seule affaire que j'aurais aimé de Windows Live c'est de pouvoir mettre mon hotmail sur outlook express, alors que c'est le contraire on dirait qu'il offre.

Pierre H.Charron a dit…

Oui. Pour la sauvegarde des brouillons, c'est poche. Ca c'est du Microsoft tout cuit, il faut un logiciel pour chaque tâche, du 3 dans dans 1, c'est pas leur da-da !

Âme Tourmentée a dit…

Wow! Simplement et purement génial!

Merci de cette info!:-)))

-xxx-

Pierre H.Charron a dit…

@ Ame T Content que cet utilitaire te plaise. J'ai hâte de lire ta prochaine inspiration :)

Hugo a dit…

Le problème majeur avec ce genre d'outil, c'est qu'ils ne sont utiles que pour les blogues publiés du même ordi (généralement de la maison)... Quand on pense que plus de 500 billets de mon blogue ont été écrits en publiés de plus d'une quinzaine de pays (et de centaines d'ordis dans des dizaines de cafés internet), je préfère encore l'interface "ordinaire" de bogger :-)
(Et pour l'upload et les retouches simples de photos, Picasa demeure l'outil idéal - on peut même le télécharger et l'installer en quelques minutes dans des cafés internet qui ne l'ont pas).
--

Pierre H.Charron a dit…

Salut Hugo ! Bienvenue dans mon hameau. Dans le cas de grand nomade comme toi ;) c'est vrai que l'interface blogger reste l'ultime outil. Et pour Picasa, entendu parlé, mais faut que je l'essaie absolument. Merci à la prochaine !

S@hée a dit…

Merci de l'info, j'aime beaucoup :-)

Pierre H.Charron a dit…

@Emilie. Content que ca te plaise. Je trouve cet utiltaire franchement conviviable,simple et adéquat pour le "post" de billet.