Pages

lundi 4 mai 2009

Le défilé des mirages - Johanne Seymour


Un psychiatre et fondateur d’un centre de déficients mentaux est assassiné et retrouvé avec un pentacle entaillé dans le front. Voici la troisième enquête du Lieutenant Kate McDougall et de sa nouvelle escouade des crimes violents. Johanne Seymour signe ici un polar riche en rebondissements dont l’intrigue nous accroche jusqu’à la dernière page. Johanne Seymour nous laisse connaître plus en profondeur le parcours psychologique de sa protagoniste, laquelle combat ses fantômes et ses craintes dans l’abus du travail, de l’alcool et de sa dépendance au sexe. Un mixte troublant pour fuir son enfance qui cache un terrible drame sanglant mêlé de l’infanticide de son jeune frère.

Johanne Seymour dresse son récit sur 80 chapitres ne dépassant pas plus que quatre pages dont chacun se termine avec une accroche astucieusement construite. J’ai adoré ce concept d’écriture, rapide, concis, haletant et ingénieux à souhait. Un style qui s’apparenterait certainement à ma propre écriture. J’ai reconnu des principes que j’aime moi-même appliquer. En fin de compte j’ai vraiment aimé ce roman.
Johanne Seymour a été finaliste pour le prix du Meilleur roman policier de Saint-Pacôme 2007 et a aussi été en nomination pour le Grand Prix littéraire Archambault. Elle a publié les deux premiers romans mettant en vedette sa protagoniste Kate McDougall dans le Cri du cerf et le Cercle des Pénitents. Ce dernier a été en nomination pour le Arthur Ellis Award 2008 (Canada Best Crime Writing in French)
Je vais assurément lire ces deux romans sous peu.

0 commentaires: