Pages

lundi 27 avril 2009

Saison de Rut

réalisé en atelier d'écriture le 15 janvier 2009
Phrase de départ: Et si j'étais une sauterelle
Insérez ces 25 mots concrets:
Béret - Nid - Horloge - Gigot - Crayon - Filet - Lasso - Diable -Matelot - Chameau - Henry - Séchoir- Gratuit- Melon- Zèbre - Rasoir - Calepin - Orchestre -Valse - Brochette - Leçon - Dé - Ombrelle - Quenouille - Coeur

Insérez un maximum d'expressions idiomatiques.
250 mots maximum.


Saison de Rut

- Et si j’étais une sauterelle, perdue sur un archipel. Le cœur battant de l’aile, soupirant sous mon ombrelle. Saurais-tu apaiser les désirs charnels qui tenaillent, sans cesse, la gente demoiselle qui, sous ses airs de pucelle, camoufle son côté rebelle? Tire ta ficelle, mon doux Romanichel, les dés sont jetés pour un baiser tout de miel.

- Pour vous, diablesse Calypso, j’escaladerai le Kilimandjaro à dos de chameau. Je remuerais mon gigot à la cadence d’un tango. Et comme un matelot, bravant la colère des eaux, je vous enlacerai de mon lasso, assouvissant ainsi nos libidos. Prenez en note au calepin de facto et entrez dans la valse sans dire mots.

- Qu’attendez-vous alors pour faire votre nid. Sur ma couche aux couleurs de pissenlits. Et marquer le but qui déclenchera le party. Comme le ferait, le footballer, Thierry Henry. Votre geste gratuit, orchestré sans faux plis, aura tôt fait de porter fruit et, sans pudeur, me vouer aux gémonies.

- Il me lasse de me battre avec le séchoir, je camoufle ma tignasse sous mon béret zébré de noir et, réglé comme une horloge, j’accours aux portes de votre manoir et, en pleine cause de désespoir, vous supplie dans une complainte dérisoire, de vibrer ce soir aux rythmes de nos pulsions coupées au rasoir.

- Dans un filet de voix, je vous réponds, laissons tomber le caleçon, dévoilant quenouille et melons. Et si vous retenez la leçon, s’embrocher à profusion, pourvu que vous ayez encore assez de mine dans le crayon !

8 commentaires:

tangomango a dit…

Wow! Quelle imagination, j'adore ton texte. Est-ce que tu me permets de t'envoyer le mien, d'un tout autre genre, car j'avais fait le même exercice?

Au plaisir....

Pierre H.Charron a dit…

Merci. Et certainemet, envoi-moi le par mail. Ca me fera plaisir de le lire. C'est plaisant de voir la différence de nos inspirations avec les mêmes contraintes

richard tremblay a dit…

C'est très printanier. Plein de sève et de bourgeons.

La fin m'a fait bien rire. Charron le polisson ?!

Pierre H.Charron a dit…

Merci de ces bons mots. Content de t'avoir décrocher un sourire.

-Pierre le Polisson d'occasion ;)

tangomango a dit…

Pierre,
Je n'ai pas ton adresse e-mail, est-ce possible de me la donner?
Hier, je suis allée porter mon texte à la Bibliothèque pour le concours littéraire. Première expérience, je t'en donnerai des nouvelles.
Reste à savoir si les juges aimeront mon style....

Pierre H.Charron a dit…

pierreh.charron@gmail.com

Isabelle Lauzon a dit…

J'adore ton texte! J'y reconnais ton rythme endiablé, qui ne nous laisse pas une seconde pour nous ennuyer. Et que d'images coquines me viennent en tête! ;)

Pierre H.Charron a dit…

Images coquines de printemps......Folies légères..Merci encore!