Pages

mercredi 4 mars 2009

Mon frère de la planète des fruits


J’étais à la bibliothèque et je cherchais un auteur québécois à découvrir. Bryan Perro était sur ma liste. Je ne voulais pas nécessairement me taper une brique de 500 pages, ne sachant pas trop à quoi m’attendre. Il était un maître du conte et histoires frôlant le Fantasy et ce n’est pas ma lecture de prédilection, disons que je suis un non-initié, mais y faut ce qu’il faut. Que ne fût pas ma surprise en voyant sur la tablette de la collection mobile un petit livre de 125 pages des éditions Les intouchables intitulé Mon frère de la planète des fruits signé Bryan Perro.La suite de son premier roman La marmotte.Ca y’est, c’était sur mesure pour moi et me revoilà parti avec le bouquin sous le bras.

Dès les premières pages, j’ai compris que je ne me dirigeais pas du tout vers un style que je m’étais fixé d’avance. J’ai été charmé par cette histoire écrite avec un langage simple et saccadé. Le langage d’un homme frappé par une maladie mentale depuis sa naissance et enfermé dans un asile où vivent de bien drôle de personnages. Pour s’expliquer sa différence, le héros de l’histoire se convainc qu’il a un poisson à la place du cerveau et qu’il s’amuse à bouffer tous les sons et toutes les pensées qui circulent dans sa tête, le laissant à sa tâche qui lui est incombé, soit de ralentir le temps pour contrebalancer la vitesse à laquelle le monde de l’extérieur se débattait à tous les jours.

Dans un récit plein de métaphores et de clins d’œil s’y glisse un relent de tristesse et de désespoir. Se transporter dans la tête d’un schizophrène, dans la tête d’une âme qui cherche à trouver une raison à son existence , dans la vérité qui se camoufle dans ces maisons, dites de fous, n’était pas une tâche de tout repos et Perro réussit à nous y vautrer dans une ambiance d’humour et de questionnement profond. Bravo, j’ai été bêtement charmé par ce petit livret qui a vraiment l’air de rien. J’étais loin d’un conte à la Wariwulf , un bijou de trouvaille. Vivement Perro.

8 commentaires:

Isabelle Lauzon a dit…

J'ajoute ce titre sur ma liste de prochaines lectures. Tu as piqué ma curiosité!

Pierre H. a dit…

Tu ne seras pas décu et en plus, ca se lit d'une traite, 125 pages . Un délice de récréation-lecture

richard tremblay a dit…

C'est classé littérature jeunesse ou adulte ?

Pierre H. a dit…

C'est classé dans la section adulte et l'histoire n'a rien pour séduire des enfants . C'est une histoire mature qu'un enfant ne saisirait pas les subtilités. Vraiment pas pour enfants, ils n'en tireraient aucun plaisir.

Claudel a dit…

C'est bien qu'on se donne des suggestions. C'est bien connu un auteur doit beaucoup lire.
Sur ma liste à demander à la biblio aussi.

Pierre H. a dit…

De plus en plus ma liste devient longuuuuuuuuuuue....... à mon grand plaisir

Françoise a dit…

Je viens tout juste de terminer, que dis-je dévorer, savourer, ce livre.
Un bijou ! du début à la fin. Je suis passée du rire aux larmes et par toute une gamme d'émotions.
Je débute ''Pourquoi j'ai tué mon père'' du même auteur, qui a su me séduire avec sa plume.
Merci Pierre

Pierre H.Charron a dit…

Content que ca t'es plu! C'est vrai que c'était une histoire troublante cachée dans une histoire qui semblait pourtant innofensive...Bryan perro m'avait surpris!