Pages

lundi 19 janvier 2009

Un loup dans la bergerie


Si vous avez envie de vous taper une histoire de loup-garou en deux temps, trois mouvements. Procurez-vous, des éditions Six Brumes, Le loup du Sanatorium, de l’écrivain-blogueur Mathieu Fortin. Un récit d’au plus 60 pages, dans un format qui tiens dans la paume de la main (génial comme concept) et le tout pour un petit 5$. À lire d’une traite, sans fla-fla et sans détour. Pour ceux que Stephenie Meyer n’a su rassasié leur soif de globules rouges. Végétariens s'abstenir!

7 commentaires:

M a dit…

merci de ces commentaires!

M a dit…

question indiscrète: où l'as-tu acheté??

Pierre H. a dit…

Bienvenue!
Au Sanatorium de oops..Archambault de Laval. ;)

claudel a dit…

Le livre ne me dit rien, pas forte sur les histoires d'horreur, mais merci pour les liens vers d'autres blogues, j'en découvre d'intéressants chaque jour. J'hésite toujours à mettre des liens parce que le lecteur passe de l'un à l'autre et ne revient pas nécessairement au premier, mais bon, la preuve du contraire, je reviens vers vous, hihihi!

Pierre H. a dit…

Effectivement , il y a beaucoup de blogues intéressants à découvrir et je les trouves souvent par ces liens insérés dans les billets ou encore dans les blogrolls des blogueurs. Et si le visiteur se voit offrir plus de choix..et à la fin reviens me voir , je trouve ca encore plus élogieux et motivant... Merci de ta visite! ;)

Alamo a dit…

Ahhh Claudel, tu devrais le lire tout de même, ça en vaut vraiment la chandelle! C'est plus une histoire de découverte de sois que d'horreur, de plus, 5$... Dure à battre comme prix! ;)

M a dit…

Merci Alamo de cette petite précision: en effet, Le Loup du sanatorium est aussi un court roman sur la découverte et l'acceptation de soi, qui utilise l'horreur (en fait, l'aventure plus que l'horreur) comme procédé de dramatisation.