Pages

lundi 5 janvier 2009

Nul si découvert


Je viens tout juste de terminer ce bouquin. Voilà un roman à l’arôme urbain qui nous raconte l’évolution d’un homme qui sombre dans le pessimisme total et qui, soudainement, réalise son vœu le plus cher : Achever son manuscrit. Dès lors, il est propulsé au sommet de la gloire et devient l’écrivain le plus « in « en ville. Malgré ce fait, Serge Trudeau reste ancré dans la carapace du négatif et à maille à partir avec son nouveau statut. Et tout ceci sous une plume complètement délirante, empreinte de sarcasmes et d’ironies à vous en grincer les dents. Une écriture rapide, saccadée et parsemé de bouffonneries, même dans les moments les plus tragiques.

Martin Dubé signe ici son premier roman. Il est enseignant de Français au Secondaire V à la Polyvalente de Saint-Jérôme. Il a enseigné à mon fils l’année dernière. Au dire de Kevin, il est un bout en train et il est doté d’un sens de l’humour très accentué et hors du commun. Il écrit parfois des textes pour les Denis Drolet, c’est le frère de Sébastien, le Barbu du duo Drolet. L’humour original, ca les connait!

J’avoue que je ne suis pas un fan de ce genre de roman mais je suis tombé sous le charme de la quatrième de couverture. Voilà un extrait :

Vous aimez les romans de science-fiction où surgissent des savants fous, des créatures surnaturelles, des veuves et leurs orphelins secourus par un héros doté de pouvoirs surhumains? Dommage! Ce roman ne contient rien de tout cela, désolé!

À la fin de la lecture, je dois dire que je ne suis pas déçu. C’est vraiment une écriture unique et un sujet d’actualité. Pour un non-initié au roman urbain, je lui donne une note positive avec mention d’honneur pour le style et l’humour.

Nul si découvert. À découvrir. Nul doute.

2 commentaires:

Audrey a dit…

Moi aussi, j'ai vraiment aimé ce roman !

Pierre H. a dit…

Bonjour Audrey.
Content de te voir chez-moi!
Au Plaisir!