Pages

samedi 3 janvier 2009

Le Rallye des Centenaires

Je lisais dans le Journal de Montréal de ce matin le décès de la doyenne de l’humanité, Maria de Jesus une Portugaise, à l’âge de 115 ans. Elle avait succédée, le 26 Novembre dernier à l’Américaine, Mme Edna Parker. Cette dernière m’avait inspirée, il y a quelques mois, pour la rédaction de ma micro-nouvelle. Je ne savais pas qu’elle était décédée. Donc à son hommage posthume et celle de Mme Jesus, je vous partage ma nouvelle noire :

Le Rallye des Centenaires

C’est fou ce qu’il pouvait croire la nuit. Il avait 109 ans quand il commença à visualiser la course qui le couronnerait l’aîné de l’humanité. Il caressait ce rêve tous les jours que la vie lui prêtait. Québécois de souche et supercentenaire à 116 ans, il était bien en selle sur la marche droite du podium et reluquait la pole position avec un désir féroce, voire hargneux.

De nouveau, il s’était réveillé et alla s’asseoir sur la berceuse dans le coin de la chambre. Il contempla un panneau sur lequel était accroché inégalement trente-sept notices d’avis de décès transpercées d’un crucifix gris-noir. Vingt femmes et dix-sept hommes avaient tombé au combat. Ils les avaient tous détestés et souhaité leur mort séance tenante en maudissant le temps qui jouait contre lui. Il le savait, la course contre la montre battait son plein.

Néanmoins, il leur avait damné le pion, un crucifix en guise de trophée. Il tenait fermement la trente-huitième croix dans sa main. Elle était réservée à un Japonais, dernier obstacle qui le sépara de sa tour d’ivoire. Il s’endormit, gardant la vigie de ses viles ambitions.

Deux jours plus tard, Shelbyville, Indiana, Edna Parker était debout dans le salon devant une mappemonde à laquelle étaient épinglées des magnifiques roses blanches sur l’ensemble des continents. Respectueusement, elle en accrocha une au sud-ouest du Québec. Elle recula et, du coin de l’œil, esquissa un regard vers le Japon, sourire aux lèvres. Plus qu’un encore et elle sera la doyenne du monde.

À la mémoire des doyennes record :

Du Canada, Kamouraska, Québec- Marie-Louise Meilleur 117 ans
29 août 1880– 16 avril 1998
De l’humanité, France, Arles, Côte du Rhône- Jeanne Calment 122 ans
21 février 1875 – 4 août 1997

0 commentaires: