Pages

vendredi 23 janvier 2009

L'adjectif, vice caché de l'écriture

C’est un fait connu en écriture, il faut minimiser le choix d’insérer des adjectifs car il dilue la richesse du texte et appauvrie le style qui incombe à son auteur. Somme toute, l’adjectif est une béquille, une paresse inconsciente de l’écriture et souvent un piège dans lequel on tombe facilement.

Je suis tombé sur des citations qui nous rappellent d’être à l’affût de ce guet-apens sournois. Souvent je me les remémore durant le processus de réécriture.


Pas d'adjectifs
, ils affaiblissent le style. L'adjectif, c'est comme les bijoux. Une femme élégante ne porte pas de bijoux.
-Jacques Chardonne

L'adjectif
, c'est la graisse du style.
-Victor Hugo


Quand les adjectis sortent
du mot à la queue leu leu..., c'est que le mot vogue à sa perte.
-Jean Giraudoux


Une phrase trop chargée d'adjectifs
est comme une armée où chaque soldat serait accompagné de son valet de chambre.
-Quintilien

Et ma meilleure...Elle a vraiment du tonus !


La crainte de l'adjectif est le commencement du style.

-Paul Claudel

4 commentaires:

Âme Tourmentée a dit…

Intéressant!

Je tenterai de retenir ces conseils!

-xxx-

claudel a dit…

Me semblait que c'Était l'adverbe qu'il fallait éviter?!
Peut-être les deux.
En tout cas, on ne me fera pas éviter les couleurs.

Pierre H. a dit…

Parlant de couleur justement, voici le récit d'une blogueuse que j'ai récemment découvert, où le ROUGE est à l'honneur. C'est elle qui signe le commentaire précédant.
http://ecritoire-tourmente.blogspot.com/2009/01/rouge-nocturne.html

Audrey a dit…

Effectivement, il parait que les adverbes et les adjectifs sont à utiliser avec parcimonie, si j'avoue faire attention à ne pas alourdir mes textes d'adverbes, j'aime l'adjectif, sans abus.